AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
suite à une surpopulation féminine, merci de privilégier les personnages masculins.

Partagez | 
 

 we used to have it all. (zoé&nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
≈ messages : 23
≈ points : 34
≈ date d'inscription : 01/11/2015
≈ crédit : Jukebox joints & wich whitch.
≈ métier : garde du corps.
≈ côté coeur : il bat vite, bien trop vite quand elle est là.

MessageSujet: we used to have it all. (zoé&nate)   Mar 3 Nov - 22:46

We used to have it all.
Zoé ✧ Nathanaël

Il sursauta et regarda l'heure. Une heure trente. Nate passa sa main dans ses cheveux, fatigué. Il peinait à faire des nuits de sommeil complètes ces derniers temps. Probablement passait-il trop de temps à s'inquiéter pour Zoé, au point même que ça venait le perturber la nuit. Il était pourtant pas de nature anxieuse mais quand ça la concernait elle, tout changeait. Un bruit se fit entendre, venant probablement du salon. Le garde réalisa alors que le bruit qu'il avait cru entendre en rêve venait en réalité de leur appartement. C'était probablement la télé, ce qui signifiait que la blonde s'était endormie devant celle-ci ou alors qu'elle ne dormait pas. Il hésita un peu, se disant que sans doute, elle désirait être seule. Pour autant.. Il était incapable de rester là, allongé et éveillé, tout en sachant qu'elle était dans la pièce d'à côté et que pour une fois, ils pouvaient être rien que tous les deux. Alors finalement, le jeune homme se leva et enfila un tee-shirt pour avoir l'air plus présentable. Il s'empara de son paquet de cigarettes avant de sortir de la chambre. Un seul coup dans le salon confirma ses doutes ; Zoé était bien éveillée. Il ignorait si elle s'était réveillée en pleine nuit ou si elle ne s'était simplement pas couché. Nathanaël prit un cendrier posé dans l'entrée et rejoignit la blonde. « Toujours debout princesse ? » Sans attendre sa réponse, il s'installa dans le fauteuil, juste à côté d'elle. Elle risquait de protester. Si auparavant elle adorait passer du temps avec lui, depuis l'accident, ce n'était plus le cas du tout. C'était comme si sa présence l'insupportait et même si jusqu'à présent, Nate n'avait rien dit, il ignorait combien de temps il allait tenir encore. Il était agacé par cette haine qu'elle semblait lui vouer, haine totalement injustifiée puisqu'il n'avait rien fait, du moins, pas à sa connaissance. Il posa le cendrier sur la table basse et alluma une cigarette sur laquelle il commença à tirer. Son regard se posa sur sa princesse. Parce que malgré tout, c'était ce qu'elle était, sa princesse, certainement pas celle d'un autre. Et c'est en la voyant ainsi que le garde réalisait à quel point elle lui manquait. Certes, ils étaient souvent ensemble mais ça n'était pas comparable aux moments passés ensemble avant tout ça. Parce que c'est pas ça, leur relation. C'est pas lui qui monte la garde et elle qui s'en fiche. C'est pas Zoé qui le déteste et lui qui encaisse. C'est plutôt son rire qui raisonne dans les rues vides la nuit qui lui manquait. C'est Zoé qu'il faisait tournoyer en riant, sans jamais se lasser. C'est eux, main dans la main, contre le reste du monde. Un soupire lui échappa en pensant à tous ces moments qui lui semblaient bien trop éloignés de ce qu'ils vivaient désormais. Il tira une énième fois sur le bâton de nicotine qu'il avait entre les doigts sans jamais lâcher la blonde du regard. « J'sais ce qu'il te faut. T'as pas envie d'aller te promener dehors, comme on le faisait avant ? » tenta-t-il sans grand espoir. Il savait que cette minable tentative ne marcherait pas. Mais c'était comme ça, avec Nate. Il renonçait pas, jamais. Alors il attendait, plus ou moins patiemment, dans l'espoir que quelque chose se passe, que tout s'arrange.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ≈ and if i found love where it wasn't supposed to be.
≈ messages : 70
≈ points : 56
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @ww
≈ métier : princesse monégasque, ballerine déchue.
≈ côté coeur : monaco.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Sam 7 Nov - 14:35


we used to have it all.
un soupir volatil. les lèvres comme l'aride. sueurs froides, cri étouffé. et plaque tes mains sur ton visage, plaque tes mains sur la brisée, la défaillante. ta jambe qui n'réponds plus, qui n'réponds jamais comme il faut. et ce, depuis le désastre, depuis qu'il est entré dans la salle. cette scène, elle ne s'arrête jamais, elle défile sous tes yeux fatigués, sous tes yeux embués. les pas, légers. la porte qui s'ouvre, sur celui qui a fait sursauté tout ton être entier. et le corps, lourd, qui tombe sur le plancher. boom. puis plus rien. si. la photo, les gros titres, ton nom imprimé en rouge sur le papier, ton nom gravé dans les esprits. t'as besoin d'oublier. besoin de t'envoler. lou, sors de ton lit, trébuche sur la commode. la douleur te vrille le muscle, mais tu pleures pas. tu l'appelles pas. parce que t'es pas seule, t'es pas au château. t'es avec nate. nate qui te trouble, qui te fends le coeur quand il essuie tes refus, nate, envers qui t'as du mal à cacher ton coeur. pourtant tu le détestes. sans raison. ou peut-être parce qu'à chaque fois que tu croises son regard, y'a ta chute qui repasse en boucle. qu'à chaque fois que tes yeux frôlent son image, t'as peur de ce qu'il se passe en toi. il t'a changé. et pour tant de raisons, tu le détestes. si fort. si fort que tu y croirais presque. princesse t'atteins la cuisine, attrape les pilules roses et les enfournes sans compter dans ta bouche. tu sais pas si il y en avait trop, ou pas assez. tu veux juste arrêter d'crever, de mourir de l'intérieur. zoé tu vas plus dormir. il est trop tard, morphée s'est tirée. lourdement tu t'assois sur le canapé, et attrape la télécommande. la lumière diffuse éclaire le salon, et tu zappes. télé-achat. infos. télénovellas. finalement, c'est bob l'éponge qui s'imprime à l'écran. tu replies tes jambes contre ta poitrine, logeant entre tes genoux ton visage poupin. patrick l'étoile de mer fait son apparition, et tu ne peux t'empêcher de rire. « toujours debout princesse ? » nate. il se tient là. réveillé à son tour. tu te demandes si c'est toi qu'il la réveillé, ou si il n'dormait pas. pourtant tu dis rien. reste muette, fais comme si ça ne t'intéressait pas. tu tournes la tête vers l'écran et il s'assoit à côté de toi, clopes en main. ah, la cigarette. tu jettes un regard mauvais à ce bout d'cancer, les lèvres pincées. mais ça ne l'empêche pas de l'allumer, la fumée âcre prenant sa gorge. « je déteste quand tu fumes... » ça résonne à demi-voix. tu détestes quand il se détruit comme ça. tu tiens encore à lui pour lui avouer. malgré le ton faible de ta voix. malgré le regard noir. et nate, il te regarde encore. tu fais la moue, le détaillant dans le noir. il retire une bouffée, et tu roules des yeux. « j'sais ce qu'il te faut. t'as pas envie d'aller te promener dehors, comme on le faisait avant ? » ton coeur se renverse. se promener. t'attendais que ça. jouer dehors. rire quand les vierges dorment. tes yeux brillent, et pour pas qu'il voit ton sourire tu tournes la tête. « mh... » fais mine de réfléchir, fais la lointaine, celle qui doute. « c'est d'accord. » tes yeux bleus croisent les siens, et cette fois, y'a que des certitudes.
t'as des galaxies dans les pupilles.


_________________

     YOU'LL BE HERE.
    You know what the problem is?' he asked. 'It's not that I'm not enough; it's that you're empty. You're just so goddamn empty that every single person on this fucking planet could love you and it wouldn't be enough for you.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 23
≈ points : 34
≈ date d'inscription : 01/11/2015
≈ crédit : Jukebox joints & wich whitch.
≈ métier : garde du corps.
≈ côté coeur : il bat vite, bien trop vite quand elle est là.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Mer 11 Nov - 20:38

We used to have it all.
Zoé ✧ Nathanaël

Il l'avait entendu, son rire. Ce son cristallin, léger, enfantin. Ça avait soulevé son cœur. Il y avait une époque où c'était lui, le responsable de ses rires. De ses sourires. Et peut-être un peu aussi, de son bonheur. Aujourd'hui il ne restait rien de tout ça, rien si ce n'est cette relation bancale qui les liait. Il avait envie de la faire rire encore. De retrouver la Zoé qu'il aimait tant. Mais c'était pas facile. Ça demandait de la patience et même si il en avait fait preuve jusque là, Nate ignorait combien de temps encore il allait tenir avant d'exploser. Non pas qu'il puisse l'abandonner un jour. Ça, il en était incapable. Seulement, un jour ou l'autre, il finira par tout lui dire. Il lui dire à quel point ça le bousille, tout ça. Il lui dira que son cœur se fissure, quand elle refuse de passer du temps avec lui. Il lui dira qu'il ferait tout pour elle, n'importe quoi, qu'il suffisait qu'elle claque des doigts et qu'il s'exécute si ça la rendait heureuse. Mais pour l'instant, il disait rien. Il se contentait d'être là et d'essayer encore et encore. Comme ce soir là. Au début, il eut l'impression qu'elle allait simplement rien dire, comme d'habitude. Et puis, sa princesse a daigné lui adresser quelques mots, qui firent naître un léger sourire sur les lèvres du garde. « Je déteste quand tu me parles pas. » répliqua-t-il aussitôt. Sa cigarette, c'était rien à côté. Même si Nate a l'impression que si elle dit ça, c'est pas tellement pour l'embêter. Que c'est peut-être parce qu'elle aime pas le voir avec ça entre les lèvres parce que c'est synonyme de risque de cancer dans certains cas. Et ça, ça voudrait dire qu'elle s'inquiète pour lui. Qu'elle tient encore à lui. Sauf qu'il savait pas vraiment si c'est le cas. Il avait parfois l'impression de plus la connaître aussi bien Zoé. Alors il préférait ne pas se faire de fausses idées trop vite. Il tenta une approche quand même, avec cette invitation à se balader. Il pensait pas qu'elle accepterait. Et pourtant, quand elle se mit à hésiter, l'espoir renaît. Et finalement, elle accepta et Nathaniel ne put réprimer le large sourire qui étira ses lèvres, surtout quand son regard croisa le sien. Il voyait bien à quel point elle en avait envie, elle aussi. C'était suffisant pour lui remettre du baume au cœur et pour qu'il se remette à espérer que tout était encore possible entre eux. Alors il décida de faire un effort, lui aussi. Il écrasa dans le cendrier sa cigarette à peine entamée. Il passa rapidement dans sa jambe pour enfiler un jean, une veste et ses chaussures. Il décida de laisser son paquet de cigarettes aussi. Il ne tenait pas à ruiner les efforts de Zoé en la contrariant avec quelque chose de si futile. Le brun revint vers le salon et, une fois la blonde prête, ils sortirent. Le temps était agréable ; assez doux même si une légère brise venait refroidir l'air. Il aurait tout aussi bien pu neiger que Nate serait sorti quand même si ça voulait dire passer du temps avec sa princesse. D'ailleurs, son regard se posa sur elle, qui se trouvait à sa gauche. Il y avait rien, rien à part eux dans cette rue vide, rien à part les étoiles comme seuls témoins. Et alors qu'ils marchaient en silence, il ne quittait pas sa silhouette du regard. Elle était encore plus belle, éclairée seulement par la lune. « Tu trouves pas ça beau, ici ? » Et même si il faisait référence à la ville, pour elle, c'était surtout à elle qu'il pensait, sans réellement l'avouer. Au même moment, sa main se glissa dans la sienne qu'il serra tout en guettant sa réaction. Il avait envie qu'ils se mettent à courir et à danser comme ils le faisaient avant mais il savait pas si le simple fait de lui tenir la main n'allait pas énerver Zoé. C'était comme ça maintenant ; il ne savait plus trop sur quel pied danser.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ≈ and if i found love where it wasn't supposed to be.
≈ messages : 70
≈ points : 56
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @ww
≈ métier : princesse monégasque, ballerine déchue.
≈ côté coeur : monaco.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Mer 2 Déc - 15:07


we used to have it all.
tu détestais ça. que d'avoir à l'éviter, à le détester, à ton tour. tu t'en voulais terriblement. ça te faisait crever, souffrir le martyr. mais c'était plus fort que toi. quelque chose te rongeait, ce mal-être, cette passion envolée. il fallait croire que jamais rien ne dure, les amitiés, fidèles, comme les amours, inconditionnels. il fallait croire que seul restait les souvenirs, cuisants. les déceptions, le goût amer des bonheurs envolés. plus jamais elle ne re dansera, la ballerine déshéritée. cette ballerine, que tu as arrêté de jouer. mais le plus destructeur, c'était que toi-même, tu ne comprenais plus. cette froideur, cette répulsion, à son égard. peut-être était-ce la peur. ou tout simplement qu'il fallait rejeter la faute sur quelqu'un, et qu'il était ce quelqu'un. qu'il était la personne. celle que tu aimais plus que tout au monde. tes mots qui traversent tes lèvres froides, ils étirent celles de nate. nate enfumé, épris d'une nicotine dévastatrice. « je déteste quand tu me parles pas. » tu le regardes. encore un peu. son timbre de voix te fait frissonner, te referait danser, si seulement tu le pouvais. alors tu fermes les yeux. tu te retournes, et sa voix remplace le silence. le temps d'une proposition anodine, d'une nouvelle perche tendue à bout d'bras. sortir. t'acceptes, évidemment. même si ça signifie faire un pas vers lui, devoir s'accrocher à celui que t'évites, le temps d'un soir. cigarette écrasée, il disparaît, et tu fais de même, boitillant légèrement. le temps d'enfiler de quoi être présentable, de passer ta genouillère et d'avaler deux cachets, et vous êtes prêts. côté à côté, vous marchez dans le froid de l'hiver, comme deux ombres. tu regardes les étoiles, parfois le bitume. t'es un peu lente, tu le sais, et tu t'en veux. alors t'accélères. pour être à sa hauteur.
sa voix, elle perce le silence. « tu trouves pas ça beau, ici ? » tu souris. lui jette un regard amusé, la tête penchée sur le côté. « c'est beau, parce que le monde ne grouille pas. pas de bruits, juste le gris de la route, le bleu du ciel et nous deux. » sa main se glisse dans la tienne, timide, assurée, tu te laisses faire. tu te laisses porter, le coeur qui s’emballe, un peu trop vite, un peu trop fort. tu lui jettes un regard, t'es prête à le repousser. à lui hurler dessus, réveiller tout le quartier. mais tu fais rien.
« merci. »


_________________

     YOU'LL BE HERE.
    You know what the problem is?' he asked. 'It's not that I'm not enough; it's that you're empty. You're just so goddamn empty that every single person on this fucking planet could love you and it wouldn't be enough for you.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 23
≈ points : 34
≈ date d'inscription : 01/11/2015
≈ crédit : Jukebox joints & wich whitch.
≈ métier : garde du corps.
≈ côté coeur : il bat vite, bien trop vite quand elle est là.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Dim 6 Déc - 0:51

We used to have it all.
Zoé ✧ Nathanaël

Parfois, Nathanaël oubliait. Il oubliait l'accident de Zoé. Il oubliait qu'elle était plus capable de danser, qu'elle était un peu plus limitée physiquement. C'est juste que dans sa tête, elle était toujours la même. Toujours cette même princesse qui éclatait de rire pour pas grand chose et qui dansait jusqu'à être trop fatiguée pour continuer. Sauf que c'était plus le cas. Elle avait changé et n'était plus la même, tout comme leur relation qui était bien différente désormais. C'était dur à accepter, même pour lui. Alors le brun n'osait même pas imaginer ce que ça devait être pour elle. Elle avait vu son rêve s'envoler et était désormais incapable de vivre de sa passion. C'était aussi pour ça qu'il était aussi patient avec elle. Il ne pouvait pas se mettre à sa place mais il pouvait aisément comprendre à quel point c'était difficile pour elle. Alors le garde du corps prenait sur lui en espérant qu'un jour, la blonde comprenne qu'il n'était pas son ennemi, loin de là. Il était là pour la soutenir, peu importait les épreuves. Et ça, ça semblait être la plus grosse épreuve qu'ils aient eu à traverser ensemble. Pourtant, Nate s'inquiétait pas tant que ça ; ils savaient qu'ensemble, ils y parviendraient. En attendant, il ralentit légèrement sa marche pour ne pas fatiguer trop vite Zoé. Au final, elle a raison, Zoé. Il resta pensif quelques secondes. C'était pas tellement la ville qu'il aimait mais plutôt le fait qu'ils soient ici, rien qu'à deux, loin de l'agitation. « C'est nous deux contre le reste du monde, comme toujours. » qu'il ajouta finalement, sans pour autant lâcher la blonde du regard. Et là, il tenta de renouer avec elle, pas seulement par le biais des paroles comme c'était le cas ces dernières minutes, mais aussi par le biais des actions. Lui tenir la main, c'était quelque chose anodin avant l'accident. Maintenant, ça lui semblait être toute une épreuve. Quand son regard croisa le sien, Nathanaël s'attendit à ce qu'elle lui hurle dessus, qu'elle lui ordonne de le lâcher mais il n'en fut rien. Au contraire. Il y eut ce petit mot d'à peine cinq lettres murmuré du bout des lèvres, ce mot qui eut le don de lui arracher un sourire même si il n'était pas sûr de comprendre pourquoi elle le remerciait. Si il souriait, c'était surtout parce que ce soir là, il avait l'impression de vraiment renouer avec elle et il ne pouvait rien demander de mieux. « Je serais toujours là. » Il fallait qu'elle le sache. Il fallait qu'elle sache que même si tout n'allait pas pour le mieux entre eux, Nate ne comptait pas abandonner. Il comptait insister encore et encore jusqu'à ce qu'elle aille mieux, ce qui finira par arriver. En attendant, ils se contentaient de marcher côte à côté, main dans la main. « Tu m'as manqué. » murmura-t-il, de sorte qu'elle soit la seule à pouvoir l'entendre, un peu comme si il craignait que quelqu'un d'autre puisse entendre cette confession qui lui était destiné à elle seule.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ≈ and if i found love where it wasn't supposed to be.
≈ messages : 70
≈ points : 56
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @ww
≈ métier : princesse monégasque, ballerine déchue.
≈ côté coeur : monaco.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Dim 13 Déc - 16:04


we used to have it all.
« c'est nous deux contre le reste du monde, comme toujours. » tu lui lances un regard. un peu troublée, un peu hésitante. comme toujours. il a raison, nate. parce que toujours, c'est eux. eux depuis monaco, eux parce qu'ils étaient heureux. parce que chaque princesse à son chevalier, alors ça veut dire toujours. alors pourquoi t'y arrives pas ? pourquoi ta tête veut pas le pardonner alors que ton coeur t'en supplie ? t'aimerais dire que tu t'en fous de lui, lui et de ce coeur qui bat trop vite quand il te regarde. lui et ses cheveux en bataille, lui et ces doigts qui se mêlent aux tiens, comme une promesse inavouée, un secret caché. « toujours, c'est combien de temps ? encore longtemps ? » l'incertitude à son apogée, les yeux qui brillent, et la question qui flotte jusqu'aux étoiles pour s'inscrire dans les astres. t'as peur, comme un enfant qui a peur du noir, comme celui qui a peur du monstre sous son lit. ta crainte, c'est que nate, il disparaisse. il s'efface de ta vie, comme on efface le soleil ; en quelques heures, sans que l'on s'en aperçoive. avec la violence d'une lune rousse. pourtant, ton chevalier, il te réconforte, du mieux qu'il peut il reste là, malgré tout les barrages que tu mets entre vous et vos amours, malgré tout les sentiments qui explosent dans ta cage thoracique, il reste là. et il te l'avoue. « je serais toujours là. » doigts entremêlés, reliés, tu serres sa main un peu plus fort, comme pour accueillir ses mots d'une caresse froide. le manteau tombe sur siloam, et vos pas se fondent au rythme des souffles, des poitrines qui se soulèvent. « tu m'as manqué. » vos regards se croisent, pour la énième fois de la soirée, et tu t'arrêtes de marcher, vos ne se séparant toujours pas. quelques choses te dit de te taire, de retourner en arrière, de continuer à souffrir, pourtant, tes yeux s'embuent, tes lèvres se pincent. « nate... » tu soupires. une main qui remet tes cheveux cendres en place, les aveux qui pendent à tes lèvres. « tu me manques, tu me manques tellement mais je te détestes. je te hais. » la bombe est lâchée, il ne te reste plus que tes yeux pour l'aimer.


_________________

     YOU'LL BE HERE.
    You know what the problem is?' he asked. 'It's not that I'm not enough; it's that you're empty. You're just so goddamn empty that every single person on this fucking planet could love you and it wouldn't be enough for you.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 23
≈ points : 34
≈ date d'inscription : 01/11/2015
≈ crédit : Jukebox joints & wich whitch.
≈ métier : garde du corps.
≈ côté coeur : il bat vite, bien trop vite quand elle est là.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Dim 13 Déc - 21:32

We used to have it all.
Zoé ✧ Nathanaël

Marche arrière. Pause. Il comprenait pas, Nate. Il comprenait pas comment c'était possible de tout changer en l'espace de quelques secondes et avec deux malheureux petits mots. Pourtant, c'était le cas. L'espace d'un instant, il avait osé espérer que les choses s'amélioraient entre eux. Que peut-être, cette promenade allait leur permettre de se rapprocher. Que peut-être, emménager ici avait été une bonne chose finalement. Sauf que comme d'habitude, il s'était trompé. Sur toute la ligne. Il y avait son nom, à peine murmuré, évaporé dans les airs. Cet aveu. Et finalement, ces quelques mots, assassins, similaires à des poignards qu'elle s'amuserait à enfoncer encore et encore dans son cœur. C'était ça, avoir le cœur brisé ? C'était cette impression que tout s'effondrait sous vos pieds, que plus rien n'avait de sens et que plus rien n'en aurait jamais ? C'était ça qu'il ressentait à ce moment là, en tout cas. Il avait presque l'impression de pouvoir sentir son palpitant se fissurer sous la violence des mots de Zoé. Sur le coup, il a rien dit Nate. Un peu comme si il cherchait à voir si c'était réel ou si il se l'était imaginé. Et face à son regard, il comprenait que c'était pas un rêve et qu'elle lui avait bien dit ça. « Tu me hais ? » répéta-t-il, l'incompréhension lisible dans son regard. Et soudainement, il lâcha sa main, un peu comme si ce simple contact était devenu trop insupportable. L'incompréhension laissa bientôt sa place à une émotion bien plus forte ; la colère. Le brun n'avait rien fait pour mériter sa haine. Un pas en arrière. Ses sourcils qui se froncent. Ses poings qui se serrent. « Va falloir que tu m'expliques, Zoé. Parce que je comprends pas. J'ai rien fait à part être là pour toi, jour après jour, sans jamais t'abandonner. J'ai rien fait à part encaisser ton indifférence et tes refus ces derniers mois. » C'en était trop. Après tous ces mois passés à prendre sur lui, il n'arrivait plus à se contrôler, pas après ces paroles assassines. « Mais t'as raison, déteste moi. De toute façon, quand t'es comme ça, je crois bien que je te déteste un peu aussi. » Visage fermé. Mots crachés comme du venin. Avec pour seul objectif, la blesser comme elle avait pu le faire, retourner ses propres mots contre elle. Et même si c'était faux, même si il était incapable de la détester même quand elle lui brisait le cœur, sa princesse n'avait pas besoin de le savoir.
© Starseed

_________________
someone asked me
to describe home ✻ And I started talking about your hair and the sound of your voice and how your skin feels and the softness of your lips until I realised they had expected to hear a place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ≈ and if i found love where it wasn't supposed to be.
≈ messages : 70
≈ points : 56
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @ww
≈ métier : princesse monégasque, ballerine déchue.
≈ côté coeur : monaco.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Mer 13 Jan - 14:15


we used to have it all.
« tu me hais ? » ça tombe creux dans son oreille, c'est sûrement douloureux. ça a le goût amer des déceptions, celles que l'on sait tortueuses, jamais éphémères, toujours à répétitions. alors nate, sur le choc, il lâche ta main tremblante, cette main qui a a fait assez de dommage, cette main qui a fait souffrir les plus bons. zoé, t'étais paradoxe, t'étais bancale, tu marchais sur un fil depuis l'accident. non, tu ne marchais pas. tu souffrais. tu souffrais, et en explosant, tu faisait souffrir celui que tu aimais le plus au monde.
il ne comprenait pas nate. ses sourcils se froncèrent, tandis qu'il devenait colère, qu'il ne se contenait plus, désormais détaché de toi à tout jamais. « va falloir que tu m'expliques, zoé. parce que je comprends pas. j'ai rien fait à part être là pour toi, jour après jour, sans jamais t'abandonner. j'ai rien fait à part encaisser ton indifférence et tes refus ces derniers mois. » tu te mords la lèvre, recevant des coups de couteaux, de plus en plus douloureux, tandis qu'il se vidait de sa rage, de ce que tu ne voyais pas. poupée, t'étais tellement occuper à mentir, à l'ignorer, que tu t'es détournée, que t'as rien vu, t'as pas entendu ce qui se passait dans sa mécanique à lui. « mais t'as raison, déteste moi. de toute façon, quand t'es comme ça, je crois bien que je te déteste un peu aussi. » cette fois, t'y arrive pas. c'est de trop. tu t'approches de lui, serrant les dents, serrant les poings. « je suis pas comme ça ! tu comprends pas nate, je te déteste parce que t'étais là, je te déteste parce que tu es la personne que j'aime le plus au monde, la seule qui reste encore, je te déteste et moi je ne sais même pas pourquoi ! » tu pleures, tu hurles. ton coeur se glace se fissure sur le bitume, dans un bruit de verre brisé. « si, je sais. je te déteste parce que je t'aime trop, et que cette colère, cette rage. je devais la passer sur quelqu'un. »


_________________

     YOU'LL BE HERE.
    You know what the problem is?' he asked. 'It's not that I'm not enough; it's that you're empty. You're just so goddamn empty that every single person on this fucking planet could love you and it wouldn't be enough for you.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 23
≈ points : 34
≈ date d'inscription : 01/11/2015
≈ crédit : Jukebox joints & wich whitch.
≈ métier : garde du corps.
≈ côté coeur : il bat vite, bien trop vite quand elle est là.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Dim 17 Jan - 1:36

We used to have it all.
Zoé ✧ Nathanaël

Il faut croire que finalement, c'était tout ce qu'ils savaient faire. Se blesser encore et encore, sans jamais retenir la leçon. Peut-être qu'ils s'aimaient trop. Que leurs cœurs pouvaient pas encaisser tant de passion et que ça débordait au point qu'ils avaient besoin de l'exprimer en se criant dessus et en se déchirant. C'était épuisant de toujours se battre ainsi et pourtant, jamais le fait d'abandonner ne lui traverserait l'esprit. Nate avait trop besoin d'elle pour pouvoir s'imaginer sans Zoé dans sa vie, même de cette façon aussi destructrice qu'était la leur. Et puis, elle avait toujours été là sa princesse. Depuis qu'ils étaient enfants, ils étaient collés l'un à l'autre au point que la présence de la blonde lui soit devenue vitale. Au point de tout abandonner derrière lui pour la suivre avec elle, endurant au passage son indifférence et son rejet. Malgré ça, il a pas pu se retenir Nate. Ses mots étaient bien trop forts et douloureux. Sauf qu'il regretta bien rapidement son énervement à la vue des larmes de la blonde. Ses propos ne l'aidaient pas vraiment. Elle l'aimait au point de le haïr. Il ne comprenait pas comment ils avaient pu en arriver là. Et au lieu de se réjouir en l'entendant dire qu'elle l'aimait, le garde du corps ne savait pas quoi faire. Qu'était-il censé faire ? Zoé, elle était brisée, il en avait conscience, pauvre victime de ses rêves envolés. Lui, il voulait qu'une chose ; la réparer. Faire en sorte qu'elle se sente mieux, qu'elle retrouve cette joie de vivre qui la caractérisait tant. Alors, le brun fit la première chose qui lui vint en tête. Il posa une main sur sa nuque pour l'attirer à lui et l'embrassa. Passionnément. Tentant de faire passer à travers ce baiser tout ce qu'il pouvait bien ressentir. Peut-être était-ce la une tentative désespérée pour lui faire comprendre qu'il y avait d'autres moyen d'exprimer sa rage. La vérité, c'est qu'il savait pas trop ce qu'il faisait Nate. Ce soir-là, il semblait tout simplement bercé par ses émotions. Finalement, Nate s'écarta de quelques millimètres, son front toujours collé contre celui de la blonde, mettant fin à ce baiser bien trop court à son goût. « Faut que t'arrêtes de me détester Zoé, je.. » Il soupira, son regard plongé dans le sien. « T'as pas la moindre idée de ce que tu peux me faire. Quand t'es là, je sais jamais comment agir, j'en deviens dingue. » souffla-t-il du bout des lèvres, son pouce caressant sa joue. Dingue, c'était bien le terme approprié. « J'veux rien d'autre que ton bonheur. Alors laisse-moi être là. Et laisse-moi t'aimer, bordel. »
© Starseed

_________________
someone asked me
to describe home ✻ And I started talking about your hair and the sound of your voice and how your skin feels and the softness of your lips until I realised they had expected to hear a place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ≈ and if i found love where it wasn't supposed to be.
≈ messages : 70
≈ points : 56
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @ww
≈ métier : princesse monégasque, ballerine déchue.
≈ côté coeur : monaco.

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   Jeu 28 Jan - 19:18


we used to have it all.
tu te brisais devant ses yeux, les larmes de rage brisant ton masque d'ignorance, de beauté, d'innocence. tu explosais, grenade lancée contre les étoiles, et la déflagration astrale rendait ton amour, ton je-t'haine un peu plus magistral. quelque chose dans tes mots sonnait faux, tes tremblements te rendaient chose fragile, enfant de la nuit gracile. les larmes semblaient créer un océan, tu te noyais de l'intérieur; chaque mouvement, chaque mot te plongeant la tête sous l'eau. il te regardait, ballerine déchue, princesse déçue, et tu crevais sous son regard brun, paradoxe de ton monde, tu ne voulais plus qu'il le détache de ton visage diaphane. tu te laissais noyée dans la peine, dans la rage, dans la haine. tu ne voulais que de l'air. il t'attrape la nuque, nate, il te l'attrape, t'embrassant de tout son soul, te laissant mourir entre ses lèvres. tu appuyais le baiser, les larmes coulant seules, le coeur battant, près à s'éteindre entre ses mains, à mourir de son amour trop fort, trop vite. c'était une mélodie triste, un peu enragée, aux manières des engagés : ils luttent avec ferveur pour une cause qui leur tient le coeur. ta cause, poupée, c'était nate. tu luttais pour qu'il te lâche, tu luttais pour qu'il n'ai plus cette stupide emprise sur toi, mais tu l'aimais de trop. ses lèvres se détachèrent à regret des tiennes, te gardant près de lui, front contre front, souffle entremêlé, oxygène partagé. « faut que t'arrêtes de me détester zoé, je.. » soupir. il ne quitte plus tes yeux. « t'as pas la moindre idée de ce que tu peux me faire. quand t'es là, je sais jamais comment agir, j'en deviens dingue. » toi aussi t'étais dingue. dingue de ses yeux, de son pouce caressant ta joue humide, de son odeur de bâton d'cancer, de ses mots, de sa peau. « j'veux rien d'autre que ton bonheur. alors laisse-moi être là. et laisse-moi t'aimer, bordel. » tu souffles. tes mains dans sa nuque, tu trembles contre son corps, ton regard passant de ses yeux à ses lèvres. véritable casse-tête. « t'es fou, nate. complètement. » sourire fragile. tu tentes de réconcilier ton cœur et ta tête, l'amour et la haine. « et je suis folle de toi quand tu me dis ça. folle de te détester. folle de t'aimer. tu crois que c'est bien ? tu crois que c'est bien d'aimer autant quelqu'un nate? parce que je t'aime comme ça. »


_________________

     YOU'LL BE HERE.
    You know what the problem is?' he asked. 'It's not that I'm not enough; it's that you're empty. You're just so goddamn empty that every single person on this fucking planet could love you and it wouldn't be enough for you.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we used to have it all. (zoé&nate)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we used to have it all. (zoé&nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AFTER A COLD COFFEE :: 
 :: historic dowtown :: greenwood place
-