AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
suite à une surpopulation féminine, merci de privilégier les personnages masculins.

Partagez | 
 

 amoureux anonymes (bage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
MODO
≈ messages : 300
≈ points : 202
≈ date d'inscription : 31/10/2015
≈ crédit : flares. (avatar); alaska. (icon)
≈ métier : employé au restau des vieux.
≈ côté coeur : y'a écrit masha au marqueur rouge.

MessageSujet: amoureux anonymes (bage)   Sam 21 Nov - 12:48


amoureux anonymes
ㄨㄨㄨ

y'a du bruit. un son qui bourdonne. une musique qui ne l'enchante pas. il souffle. il s'demande qu'est-ce-qu'il fait là baptist, pourquoi il est venu. il enchaîne les verres, les clopes et les souffles d’exaspération. ça l'fait bien rire, cette masse de gens en plein milieu. ces personnes qui dansent à l'unisson, qui dansent collé-serré, qui chantent pour célébrer. baptist, il se demande ce qu'ils célèbrent au juste. l'amour ? ce sont tous de vieux amants, tellement que l'hypocrisie déborde de leurs rires. l'amitié ? ils ont tous couché avec tout le monde. y'a pas d'amitié la-dedans, juste des hormones en fusion. la jeunesse ? ils vont bientôt tous s'retrouver en enfer, avec leur gueules de bois et esprits perchés. divine comédie. et baptist aussi va s'retrouver en enfer, il en est persuadé. convaincue qu'un jour il paiera pour ce qu'il lui a fait subir. comme s'il ne le payait pas déjà.

au loin il aperçoit la jolie sage, accrochée à son verre, l'alcool suspendu à ses lèvres. elle n'a pas l'air mieux que lui. elle n'a pas l'air plus souriante, plus radieuse. alors d'un coup il se lève, attrape une bouteille et la rejoint. il lui lance quelques mots, l'attrape par le bras et s'en vont, s'évadent de cette soirée-comédie. c'est la meilleure solution, avant qu'il ne pète définitivement un câble. ça dégouline trop d'amour là-bas, ça lui donne la gerbe. pourtant, il sait pourquoi il a accepté de venir. il pensait qu'une petite soirée entre potes, ça lui changerait les idées. mais non. non, il est con baptist. y'a rien qui puisse lui changer les idées, si ce n'est que masha et ses baisers comètes. il n'a pas pris sa caisse, sachant pertinemment qu'il serait incapable de tenir un volant. alors, ils se traînent comme deux zombies dans les ruelles. et après deux trois arrêts de bus, ils s'engouffrent dans le noir, dévalent les escaliers, pénètrent dans l'appartement de la blonde et s'affalent sur le matelas. y'a plus de bruit, aucun son. juste leurs respirations qui brisent la nuit. baptist il regarde les étoiles à travers la vitre, et il s'dit qu'il doit être trois heure vingt-trois du matin. ou du soir, pour son esprit égaré. alors il s'redresse, attrape la bouteille qu'il avait emprunté et en termine le fond. désolé, y'a plus rien., il dit en voyant le bras de la blonde se tendre vers lui. alors il s'allonge à nouveau et tourne son visage vers celui de sa meilleure-amie. il l'examine, observe chaque trait de son visage fin qu'il connaît par cœur. sage ? depuis quand on est devenus des zombies ?, des épaves, des ruines, des cœur sans vies. comme pour la bouteille en verre, y'a plus rien là-dedans, c'est vide, et ça lui fait peur baptist. il s'demande comment masha fait pour avoir cette emprise sur lui. elle le rend dingue. puis ils font peur eux-deux, échoués sur un radeaux à attendre l'apparition du saint-esprit. y'a plus de rire, plus de mots tendres, plus de t'en fais pas, tout va s'arranger.

_________________
 


☾ tes sourires couleur pluton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINmaybe if our worlds collide.
≈ messages : 144
≈ points : 100
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @wildheart
≈ métier : violoniste.
≈ côté coeur : tristan, gravé sur ses paupières. tristan, hurlerait la lune.

MessageSujet: Re: amoureux anonymes (bage)   Ven 4 Déc - 22:25


amoureux anonymes
( - wild heart
wild soul - )
les tympans qui vibrent au rythme d'une musique qui n'en est pas une, l'alcool entre tes doigts, qui coule à flot, à rivière, aux océans et sept mers. sage, il est tard, et même le soir, quand tout est froid, quand tout est noir noir, t'iradies le monde de ta tristesse, ton amour fou, ton désespoir. les amants d'une nuit se collent sous les lumières artificielles, ne se doutant pas que la lune les regarde. les amours eux, ce soir, ils sont fous. et parmi tout ces fous, tu restes la plus folle. folle bourrée, folle dansante, folle aimée. mais si désenchantée. tout les alcools, toutes les clopes, les mains jeunes, jeunes qui ne veulent que s'amuser ce soir, tout ça ne consoleront pas ta peine. celle d'un coeur en proie à l'incertitude, au doute. celle d'un coeur où les mots durs de tris s'y collent sans pitié.
alors que les paupières closes, t'avales une énième gorgée qui te brûle la gorge, tente de te faire oublier, t'as une main qui t'attrapes, te tire, doucement, et à la fois sans pitié. tu croises un énième regard vodka, peut-être tequila. et puis celui de baptist. éteint. sa bouche s'écorche pour sortir des mots qui se perdent dans la foule, tu n'entends rien, alors tu fais comme ci. tu fais comme si t'avais tout compris, alors que t'as rien, t'as rien compris. pas qu'à ses mots, qui s'effacent déjà de ton esprit. t'as rien compris à la mort qui s'accrochent à tes lèvres, celle de milo, le frère rêvé. rien pigé à tris, qui t'écorche sans douceur, t'embrasse avec la ferveur d'un dément. sauf que ses baisers ne sont qu'un souvenir ce soir. dans les rues de siloam, vous divaguez. accrochés, ancre de l'un et de l'autre, tentant de mettre un pied devant l'autre sans trébucher. d'évitez de vous vous ramasser contre le bitume glacé. finalement, après quelques minutes d'un voyage dont tu voyais pas l'bout, vous arrivez dans ta piaule, vide. destination ton repère, ta chambre de princesse. vous vous écrasez contre le lit, l'un contre l'autre, regard hagard, idées floutées. seul ta cage thoracique qui monte et qui descends, ton cœur qui fait du tambour, qui s'arrêtera jamais. tes pupilles jouent en duel contre le plafond, ce sera à celui qui s'écroule, qui chiale le premier. t'as soif, et tu tends une main désespérée. « désolé, y'a plus rien. » soupir désincarné. il s'allonge à tes côtés. yeux dans les yeux. vous respirez le même air, partagez la même peine. t'aimerais soigner ses plaies, soulager ses maux. mais tu souffres autant que lui, t'as trop peur de n'plus être à la hauteur. « sage ? depuis quand on est devenus des zombies ? » paupières fermées, t'essaie de trouver une réponse.
mais même toi t'en sais rien. comment avez-vous pu en arriver là ? à ce point de non retour, ces abysses de l'amour ? « j'en sais rien, bapt. et c'est ça le pire. » et dans un besoin irrépressible de réconfort, tu te colles à lui, encore et toujours.

_________________



nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO
≈ messages : 300
≈ points : 202
≈ date d'inscription : 31/10/2015
≈ crédit : flares. (avatar); alaska. (icon)
≈ métier : employé au restau des vieux.
≈ côté coeur : y'a écrit masha au marqueur rouge.

MessageSujet: Re: amoureux anonymes (bage)   Mer 9 Déc - 16:02


amoureux anonymes
ㄨㄨㄨ

son regard se ballade sur le faisceau de lumière, qui tantôt éclaire le tapis d'ombres, tantôt les tableaux sombres. elle est belle, la chambre de wildy, princesse réincarnée. son antre, sa tanière, où il a si souvent fait tempête. tempête de rire, tempête d'ivres, tempête de givres. parce qu'ils doivent bien être givrés, ces deux fantômes pour se retrouver encore et toujours en pleine obscurité. même dans une soirée qui se prévoyait solitaire, ils reviennent toujours l'un à l'autre. a(i)mants déchus, pôles nord et sud. un regard dans la foule, des prunelles qui transpercent, une embrassade qui s'éternise. sage, c'est une joie sacrée, un grain de folie. c'est cette âme que baptist connaît par cœur, même mieux que la sienne. alors ouai, il connaît sa chambre sur le bout des doigts, sa planète, son monde, et les étoiles qui les composent. il n'a pas besoin de lumière pour décerner le mobilier, les décorations, et les morceaux de bonheur qui s'y cachent.  j'en sais rien, bapt. et c'est ça le pire. , lamentation ultime, synonyme des pensées qui s’entremêlent, de doutes qui s'agrandissent. la blonde s'approche, se colle, cherche une chaleur réconfortante. baptist aimerait l'encercler, la bercer, lui chuchoter des mots doux et rassurants. il voudrait que sa douleur s'envole, que ses maux se volatilisent. sauf qu'il n'peut rien faire baptist, il est inutile, tout aussi cabossé que bousillé. parfois, il s'demande comment ose-t-il ne serait-ce que se comparer à sage. il n'a perdu personne lui, n'a pas l'âme calcinée. il a juste le mal d'amour. et mal pour elle. partager son cœur, c'est tout ce qu'il peut faire. alors il ne répond rien, et laisse simplement leurs souffles simuler des caresses. il passe ses doigts sur sa joue rosie d'ivresse. et c'est chaud, fiévreux, drôle de frisson. la température frôle l'hiver en dehors, mais le temps semble capricieux à l'intérieur, régit par le chauffage des deux corps. j'ai chaud., il souffle sans vraiment savoir si ses oreilles l'entendent. alors baptist se redresse, retire son pull, puis son t-shirt qu'il jette sur le parquet. plus à l'aise mais pas moins troublé, il se laisse retomber sur le radeau. il se retourne vers sage, ballade sa main sur sa cascade de cheveux, avant d'enrouler ses doigts aux siens. il a besoin de ce contact, soudainement, sentir sa présence, se dire qu'elle est là, près de lui. que sage, elle, ne partira jamais. il s'approche toujours un peu plus, enfouit son visage aux creux de sa nuque, il y dépose ses lèvres. couvre sa peau couleur neige, de traces indélébiles, de marées de tristesse aussi peut-être. il serre sa main fébrile un peu plus fort, à l'image de son organe vital qui s'affole aussi trop vite. il est ivre baptist, ivre d’alcool, ivre des abysses amour-amitié.

_________________
 


☾ tes sourires couleur pluton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINmaybe if our worlds collide.
≈ messages : 144
≈ points : 100
≈ date d'inscription : 23/10/2015
≈ crédit : @wildheart
≈ métier : violoniste.
≈ côté coeur : tristan, gravé sur ses paupières. tristan, hurlerait la lune.

MessageSujet: Re: amoureux anonymes (bage)   Jeu 24 Déc - 17:10


amoureux anonymes
( - wild heart
wild soul - )
t'y crois plus. aux étoiles, dans le ciel, t'y crois pas. au bonheur, sur ses lèvres, t'y crois pas. le monde danse sous tes yeux, et toi, tu n'y es pas. il n'y a que les effluves d'alcool, que la tristesse dans cette chambre ravagée par les sentiments. ancrés dans le temps. on y voit des portraits des temps heureux, on y voit des visages joyeux. y'a peut-être milo, et tu soupires. milo, disparu dans les flammes. milo que tu ne reverras plus. milo, qui était tout, et qui nest plus rien. ça te rends malade, ça rends malade tout le monde. dans cette chambre, y'a aussi les traces de vos amours, les traces d'un tristan absent. celui qui le remplace ce soir, sur ton lit bordé, tiré à quatre épingles, c'est bapt. bapt, bourré, bapt, tristement allongé. bapt, qui joue avec tes cheveux cendres, lui aussi, c'est une âme en peine. lui aussi, il a mal, parce que masha elle sait. tu savais que c'était pas une bonne idée, mais l'amour ne se décide pas. et masha, elle avait tout oublié. poupée, tu te demandes si jules maintenant, il a tout oublié aussi. si il a tourné la page, sourit à une autre. mais ça ne sert à rien, ce soir. t'as l'impression de n'être rien, de t'éteindre, de disparaître d'une galaxie, cosmonaute engagée.
les doigts de baptist, ils s'aventurent sur ta joue rosie. ils jouent, ils se promènent. et ça te donne le bourdon, te fout des frissons. « j'ai chaud. » ça t'arrive à demi-mots, ça tombe creux dans ton oreille. t'as encore la musique de la fête dans le crâne, les bruits, les images. pourtant, à la lumière de la lune, il retire ce qui couvre son torse. les regards se croisent, ses yeux ils brillent. un mince sourire peiné s'étire sur tes lèvres, tandis qu'il se rapproche un peu plus, attrapant ta main, déposant ses lèvres paillettes sur ta nuque dénudée. wildy, t'es perdue. tu sais pas si tu rêves, si c'est la peine, ou bien si c'est vrai. et qu'importe si c'est la réalité, car plus rien ne semble compter. t'es quelque part, entre l'amour et la mort, parce que tu aimes à mort ce qui ressemble à de l'amour. ivre d'un rien, soudainement, t'as besoin de baptist. un peu plus qu'avant. emportée dans un tourbillon, tu retires à ton tour ton pull, avide d'amour, avide de ce sentiment flou. tes mains se baladent, s'accrochent à sa nuque, approchant son visage du sien. il y a quelques secondes de battements, alors que tu scrutes ses yeux, à la recherches de galaxies perdues. et tes lèvres se posent sur les tiennes, avec ferveur, avec hérésie.

_________________



nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO
≈ messages : 300
≈ points : 202
≈ date d'inscription : 31/10/2015
≈ crédit : flares. (avatar); alaska. (icon)
≈ métier : employé au restau des vieux.
≈ côté coeur : y'a écrit masha au marqueur rouge.

MessageSujet: Re: amoureux anonymes (bage)   Dim 3 Jan - 18:54


amoureux anonymes
ㄨㄨㄨ

il l'entraîne, et elle le suit dans ce tourbillon, ce songe éphémère. là sous la lumières des étoiles, et de la lune qui les regarde, les scrute, les juge de leur bêtise, ils se baladent sur un précipice. tandis que leurs cœurs se rejoignent, leurs prunelles se retrouvent face à face, à quelques centimètres d'écart. et il se demande baptist, qu'est-ce-qu'il fait, qu'est-ce-qu'il se passe. durant un instant, un très mince moment, il aperçoit des pupilles brunes dans son regard bleu et une cascade cendrée sur ses cheveux de blé. s'il veut arrêter c'est maintenant,  pour crier stop, pour retrouver un semblant de raison. sauf que c'est trop tard. sage comble le vide et plonge sur ses lèvres avec toute la folie du monde. alors il se laisse aller, entame une valse là-haut dans les nuages. il danse avec sage, et soudain, il se retrouve sur elle. les derniers tissus qui couvraient leurs peau finissent à terre comme pour reboucher les trous de ténèbres, les trous qui débordent de tristesse. il se protège, puis tout s'accélère. il surplombe son être, découvre son corps.
et baptist, il aime sage un peu plus fort, un peu plus violemment, un peu plus parfaitement. ils se mêlent et s’entremêlent, se confondent pour ne former plus qu'un être.

les rayons du soleil viennent chatouiller ses paupières et réchauffer sa peau. il se tourne et se retourne, avant de se cogner contre sage. alors il ouvre les yeux, doucement, durement. il sent le mal se propager, frapper contre les parois de son crâne. il passe une main dans ses cheveux, referme les yeux, et pense à la soirée de hier. et soudain les images apparaissent, les scènes défilent dans sa mémoire. il ne se souvient pas de tout en détail baptist, mais il relève les draps et ses doutes se confirment. il souffle et se redresse. reste quelques instant sans bouger, à se remettre de sa gueule de bois, à s'demander si c'est bien ou pas ce qu'ils ont fait. il pense à masha, à jules et à tristan. mais toutes ces histoires qui cognent dans son crâne intensifie la douleur, alors il préfère ne plus réfléchir. il se lève, revêt boxer et jean, passe dans la salle d'eau avant de se diriger vers la cuisine. il ouvre frigo et placards à la recherche de nourriture. inutile de se gêner, il est chez sage après tout. chez elle, il a même la wifi qui se connecte automatiquement. après quelques secondes d'exploration, il attrape finalement deux bols pour y verser du lait. il les fait chauffer au micro-onde avant d'y ajouter des céréales. il se doute bien que sage n'aura pas tant d'appétit que ça, n'étant pas aussi habituée que lui à l'alcool. mais il le fait tout de même, au cas ou. enfin, il revient dans la chambre, les deux bols en main, et s’assoit sur le lit en faisant attention à ne rien faire tomber. il attrape également son portable sur le sol, et prend en photo sage et sa bave coulante, plus aussi glamour que hier soir. et le flash semble l'avoir réveillé puisqu'elle émerge enfin de son sommeil. tu sais que t'es super sexy au réveil ? la bave ça fait fureur en ce moment., il dit avant de lâcher un rire. fais gaffe j'ai fait des céréales., il ajoute avant qu'elle ne fasse de geste brusque. puis baptist lâche son smartphone, et se concentre sur sage. ça va ? tu te souviens de quoi ?, il prend un air beaucoup plus sérieux, beaucoup plus concerné par la situation. même si c'est difficile. baptist n'a pas envie d'y penser, encore moins d'imaginer la réaction de leurs exs respectifs. baptist, il veut juste que sa gueule de bois passe. et manger des céréales avec sage aussi, par la même occasion.

_________________
 


☾ tes sourires couleur pluton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: amoureux anonymes (bage)   

Revenir en haut Aller en bas
 

amoureux anonymes (bage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pour les amoureux de jardin
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» ballade en... hum... amoureux? [pv Lou]
» Le soldat amoureux {TERMINER}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AFTER A COLD COFFEE :: 
 :: historic dowtown :: greenwood place
-