AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
suite à une surpopulation féminine, merci de privilégier les personnages masculins.

Partagez | 
 

 joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
≈ messages : 203
≈ points : 267
≈ date d'inscription : 13/01/2016
≈ crédit : Misery Mind™
≈ métier : étudiant en étoiles, musicien à ses heures perdues et vendeur de rêves
≈ côté coeur : in love avec les étoiles

MessageSujet: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Mar 9 Fév - 23:33

amael ∞ cosme
Bizarrement, tu étais terriblement nerveux tandis que tu déposais gentiment la guitare neuve, toute bien rangée dans son étui, sur son lit. Tu avais peur qu'il prenne mal ton action ou alors qu'elle ne soit pas à son goût. T'y avait longuement réfléchi avant de l'acheter. Tu voulais vraiment l'aider à retrouver rapidement une guitare car tu savais à quel point l'ancienne, qui avait fini en petit morceau après une déclaration amoureuse... plutôt foireuse, ou en tout cas pas dans le sens où il le souhaitait, était important pour lui. Depuis ce jour-là, tu t'es toujours senti coupable et un peu responsable de la perte de sa "meilleure amie". Au début, tu lui as proposé de payer le loyer en entier afin qu'il puisse économiser pour celle-ci. Mais avec Amael comme coloc' c'était quasiment impossible... il a toujours voulu payer sa part et résultat, il n'a toujours pas de guitare. Alors, tu as pris la décision de faire des économies à sa place. Travaillant trois fois plus que d'habitude et mettant de côté une grande partie de l'argent que tu gagnais. Ça a été plutôt galère pour toi d'additionner ton travail avec tes études. Il y a eu des jours où tu ne sais même pas comment tu as réussi à te rendre jusqu'à ta salle de cours ayant passé toute ta nuit dans le lit d'un ou plusieurs hommes. Mais tu étais plutôt fier de toi, même si tu as un job particulier, que tu n'apprécies clairement pas, tu es content d'avoir pu payer cette guitare à Amael. Ça fait un petit moment que tu ne l'as plus vu lui et sa gueule d'ange. Et ça fait aussi un moment que tu n'as plus dormi dans ton lit... Lui mentir et trouver des excuses à "pourquoi tu ne rentrais pas à l'appart aujourd'hui encore" a été vraiment difficile pour toi. Tu n'aimes pas mentir, mais Amael ne sait pas que tu te prostitues. Il ne faut pas qu'il sache. Tu crains qu'il ne t'en veuille pour l'avoir "abandonné" pendant ces dernières semaines mais tu espérais que la guitare lui fasse rapidement oublier tout ça et qu'il ne se pose pas plus de questions à comment tu avais gagner cet argent. Peut-être qu'il y croyait finalement au "je dors chez un ami on doit réviser des trucs" ou "c'est la merde avec Thibaut, je dors chez lui ce soir". La dernière n'était pas terrible... parce que c'était un énorme mensonge de ta part et qui devait en plus de ça le blesser un peu... ou en tout cas le mettre en rogne.

Tu ne voyais plus Thibaut. Ton meilleur ami ne le savait pas encore mais tu as arrêter de le voir peu de temps après la déclaration d'Amael. De savoir que ce dernier t'aimait t'as fait réaliser à quel point il était stupide de s'acharner sur quelqu'un qui t'es pas capable d'aimer. D'autant plus qu'il commençait clairement a bien trop abuser de toi. Te prenant clairement pour sa chose qu'il pouvait blesser, baiser et droguer à souhait. Un soir, tu étais chez lui quand tu as senti que tu touchais la limite. Il t'avait encore et toujours drogué, et comme d'habitude tu n'avais pas dit non. Tu as fini par devenir accro à ses merdes... Mais ce soir-là, tu la vis bien la limite, ta limite. Celle de l'overdose. Sur le moment même tu n'as pas vraiment réalisé... c'est plus tard, quand les effets avaient passé que tu sentis que tu étais allé beaucoup trop loin et que tu avais sérieusement frôlé le non retour. Tu n'étais pas certain de ça, qu'on puisse vraiment définir notre limite, mais tu avais comme un pressentiment. Dans tous les cas, c'est ce pressentiment-là qui te fait couper totalement les ponts avec Thibaut. Tu avais tout de même confiance en lui tandis qu'il glissait ses pilules magiques entre tes lèvres, tu croyais qu'il savait ce qu'il faisait mais en réalité pas du tout... Ne plus le voir a été aussi difficile que de ne plus croiser ton meilleur ami dans votre appart, car tu ne dormais plus là. Ils te manquaient tous les deux à leurs manières. Mais il n'y en avait plus qu'un seul qui t'intéressait à présent et c'était Amael.

Prenant un post-it sur son bureau tu lui laissas un petit mot que tu collas sur sa guitare. "Joue-moi encore des chansons d'amour..." et tu signas avec une étoile comme tu le faisais souvent, par simplicité et parce que c'est totalement gay de faire ça. Tu voulais qu'il la découvre seul, que ça lui fasse une surprise quand il rentrera. Sachant qu'il allait bientôt débarquer, tu te rendis rapidement dans ta chambre attendant impatiemment son retour afin de voir sa réaction.
Code by Silver Lungs

_________________
i'm blue to go
kiss me on the mouth and set me free. sing me like a choir. i can be the subject of your dreams
but please don't bite ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 141
≈ points : 228
≈ date d'inscription : 18/01/2016
≈ crédit : cosmic light
≈ métier : Musicien de rue/dans les bars, actuellement serveur dans un café.
≈ côté coeur : S'il savait...

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Mer 10 Fév - 18:40

cosme ∞ amael
Ces dernières semaines avaient été très longues. Sans sa guitare, Amael s’était senti totalement… inutile. Comme si ce n’était plus lui. Il lui manquait clairement une partie de son être. C’était ridicule la façon qu’on avait de s’attacher à des objets… il n’était pourtant pas matérialiste. Mais il fallait avouer que cette guitare avait été le dernier souvenir positif qu’il avait de son père. Le seul, peut-être bien. De plus, Cosme s’était fait très absent ces temps-ci. Mael s’était donc souvent retrouvé seul à l’appartement, en compagnie de Sheeran. Décidément, ce chat était arrivé au bon moment… Amael en avait déduit que son meilleur ami cherchait à le fuir depuis sa fameuse déclaration… et ça le décevait, mais qui était-il pour l’en empêcher ? Peut-être que Cosme avait besoin de digérer la nouvelle, peut-être qu’il se sentait mal à l’aise en présence de son colocataire. Bien sûr, si ça venait à durer plusieurs mois… il aurait une conversation avec son meilleur ami pour remettre les choses dans l’ordre mais pour le moment Amael préférait le laisser tranquille et ne pas trop s’imposer.

Malgré la proposition de Cosme, le garçon avait continué à payer sa part de loyer. Il avait vu là-dedans une occasion de trouver un vrai boulot car soyons francs, jouer de la musique dans la rue ne rapportait pas beaucoup et il avait souvent eu du mal à ramener suffisamment d’argent pour le loyer. Il avait été embauché il y avait une petite semaine dans un café où il avait joué une ou deux fois. Son sourire et sa belle gueule, sa motivation, avaient eu raison du patron avec qu’il s’entendait plutôt bien.
C’était bizarre d’avoir des horaires classiques, et ça n’aidait pas tellement à voir Cosme, étant absent toute la journée.

Amael avait un peu de mal à s’adapter. Un vrai boulot, il n’en avait jamais vraiment eu et s’était toujours essentiellement concentré sur la musique. Cela dit il avait un objectif en tête et ne le perdait pas de vue : se racheter une guitare. S’il continuait à payer le loyer, ça prendrait un certain temps… mais ils étaient en pleine vie d’adulte là et il y avait des priorités dans la vie. Un toit sur la tête, c’était clairement une priorité.
De ce fait il était assez fatigué quand il rentrait. Le musicien avait repris un rythme de sommeil normal puisque de toute façon, il n’avait plus d’instrument pour faire chier son colocataire la nuit. Aussi, quand il rentra ce soir-là, malheureusement habitué à ne plus tellement voir Cosme, il se rendit directement dans sa chambre.

Sheeran semblait confortablement installé sur son lit… Mais la petite boule de poils rousse n’était pas ce qui attira le plus son regard. Un étui à guitare… Son cœur rata un bond. Il s’approcha et attrapa le post-it qui était accroché dessus : Joue-moi encore des chansons d’amour… Un sourire niais s’installa sur son visage, sans même avoir découvert la guitare. Cette petite phrase voulait-elle dire que Cosme avait fait son choix ? Ca paraissait tellement… soudain. Comment avait-il pu faire son choix alors qu’ils ne s’étaient pas beaucoup vus ces derniers temps ?

Il n’avait qu’une envie : retrouver son colocataire. La porte était ouverte alors il devait traîner dans les parages, probablement fier de son coup… Mais d’abord, il tint à découvrir la guitare. C’était certain qu’elle lui plairait de toute façon… Un cadeau de Cosme, c’était toujours bien.
Il ne fut en effet pas déçu… elle était magnifique. C’est qu’il le connaissait bien, son meilleur ami ! Amael l’admira un instant puis reposa la guitare dans son étui, partant enfin à la recherche du garçon dont il était amoureux. Dans sa tête, c’était clair : Cosme venait de lui donner sa réponse et tant pis s’il se trompait.

Sans surprise, il le trouva dans sa chambre. Sans réfléchir, Amael s’approcha de lui et lui vola un baiser en guise de remerciement. Une façon de savoir, sans forcément parler, si Cosme avait fini ou non par le choisir… « T’es le meilleur colocataire au monde. Tu le sais ça… ? Comment t’as pu payer une guitare pareille ? »
Code by Silver Lungs

_________________
Il y a là la peinture, des oiseaux, l'envergure qui luttent contre le vent. Il y a là les bordures, les distances, ton allure quand tu marches juste devant. Il y a là les fissures, fermées les serrures comme envolés les cerfs-volants. Il y a là la littérature, le manque d'élan, l'inertie, le mouvement. Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi. Parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 203
≈ points : 267
≈ date d'inscription : 13/01/2016
≈ crédit : Misery Mind™
≈ métier : étudiant en étoiles, musicien à ses heures perdues et vendeur de rêves
≈ côté coeur : in love avec les étoiles

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Mer 10 Fév - 22:56

amael ∞ cosme
Entendre la porte claquer doucement tandis qu'il rentrait ne fit que renforcer ta nervosité, tu craignais vraiment sa réaction. Il ne pouvait pas trop t'en vouloir après ton cadeau si ? Tu avais fait tout ça pour lui... tu serais vraiment blessé si il s'avérait qu'il t'en voulait. Mais ça serait aussi compréhensible. Tu l'avais un peu laissé là comme un con, sans réellement lui donner de nouvelles. Tu mériterais qu'il fasse pareil. Tu étais aussi nerveux car c'était un peu ta manière à toi de dire que c'était lui que tu avais choisi. Ça fait un moment que tu avais fait ton choix, mais lui il l'ignorait. Tu as longuement réfléchi à la manière dont tu voulais le lui dire. T'as imaginé un million de scénarios mais tu penchais toujours pour quelque chose de simple. D'où le post-it. Tu espérais qu'il comprendrait entre les lignes.

Tu ne savais pas quoi faire en attendant qu'il vienne te retrouver alors tu ne pouvais que tourner en rond dans ta chambre, rangeant deux trois trucs au passage. C'était resté en état par ici, c'est-à-dire, en bordel total. Tu n'étais clairement pas un as du rangement et on pouvait y trouver énormément de papier à terre. Des textes, des chansons ou des devoirs, le sol en était presque recouvert. Et les bout qui ne l'étaient pas, l'étaient par des vêtements. L'arrivée d'Amael, te tira de ton pseudo rangement et le voir te rappela à quel point il t'avait manqué. Tu rougis légèrement de surprise tandis qu'il t'embrassa doucement ne pouvant que te faire sourire. Avait-il compris ? T'en vint à la déduction que non quand il t'appela "colocataire", tu pris une petite moue déçue. Tu avais imaginé les choses autrement, mais peut-être qu'il aurait fallu que tu lui exprimes ton choix plus clairement. Oh au pire, tu peux encore et toujours lui sauter dessus et le couvrir de baiser, peut-être qu'il comprendrait à ce moment-là « Ouais... il paraît ! Tu sauras pas, ça va casser l'effet de surprise si je te dis tout. » c'était plus que vrai. Puis c'était un bon prétexte pour éviter de lui parler de ton job. « Dis-moi plutôt si elle te plait ?... Je... c'était difficile de choisir mais si elle ne te convient pas je pense qu'on peut encore la changer. » tu avais eu un vrai coup de coeur pour cette guitare et tu espérais que Mael aussi l'ait ce coup de coeur. Les choix qu'on fait avec le coeur sont souvent les meilleurs pas vrai ?

C'est de moins ce que le tient de coeur te criait. Tu essayais de pas penser à tout ça mais tu avais qu'une envie: te blottir contre lui et l'embrasser jusqu'à ne plus avoir de souffle. Mais comme il ne te semblait pas avoir compris tu n'osas pas. Peut-être qu'une conversation et des explications étaient de mise « Heuu.. je voulais aussi te dire, te prévenir... je ne le vois plus... Thibaut... ça fait un petit moment d'ailleurs... » ton regard vira ailleurs, ne pouvant pas vraiment le regarder en disant ça. Tu n'aimais pas parler de Thibaut avec lui mais tu lui devais tout de même des explications « J'avais confiance en lui mais... il a abusé de ma confiance et j'ai failli faire une connerie... une grosse, grosse connerie... Il aura fallu que j'aille jusqu'au bout de mes limites pour réaliser qui je voulais vraiment près de moi... » tu le regardas, plutôt intimidé par tout ça et ayant curieusement peur de sa réaction. « Du coup... j'aimerai rectifier mon post-it de tout à l'heure... "jouons-nous encore des chansons d'amour" Mael... »
Code by Silver Lungs

_________________
i'm blue to go
kiss me on the mouth and set me free. sing me like a choir. i can be the subject of your dreams
but please don't bite ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 141
≈ points : 228
≈ date d'inscription : 18/01/2016
≈ crédit : cosmic light
≈ métier : Musicien de rue/dans les bars, actuellement serveur dans un café.
≈ côté coeur : S'il savait...

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Mer 10 Fév - 23:30

cosme ∞ amael
Amael était heureux de revoir son meilleur ami. C’avait été difficile de ne faire que le croiser ces derniers temps… et il avait bon espoir pour que ce cadeau marque la fin de cette distance entre eux. En fait, le mot allait même les rapprocher, tout comme ils étaient proches quand ils vivaient encore en Afrique. Et cette fois-ci… plus personne ne pourrait se mettre en travers de leur route. Plus personne ne pourrait les empêcher de s’aimer. Il voulait y croire. « Elle est parfaite… y’a vraiment rien à changer. Je l’ai pas encore testée mais je suis certain qu’elle fera un son génial… » Il allait franchement se taper une crampe à la mâchoire à force de sourire comme un débile. Ca ressemblait à ça, le bonheur ?

Mael ne put s’empêcher de rire doucement quand Cosme se mit à lui expliquer son petit mot. « Tu sais… j’embrasse pas tous mes colocataires comme ça, je crois que j’avais compris. » Mais ça faisait malgré tout plaisir d’entendre ça. Il n’allait plus voir Thibaut… En fait, il ne le voyait plus du tout depuis déjà un moment. Cosme n’aurait pas pu lui faire plus plaisir… Même dans l’éventualité où ils n’auraient pas fini ensemble, ces deux-là, il n’aurait jamais voulu voir son meilleur ami avec un type comme lui. N’importe qui d’autre sauf lui. « Je suis désolé pour toi. C’est jamais facile de se rendre compte que le type qu’on aime est un véritable connard… heureusement pour moi, celui que j’aime est parfait. Je vais t’aider à l’oublier… c’est l’histoire de quelques jours, tu ne penseras plus à lui après ! » Il se montrait bien sûr de lui… en réalité, il était fort probable qu’Amael se mette plutôt à douter, dans quelques jours. Est-ce qu’il ne l’aime vraiment plus, est-ce qu’il pense à lui quand il m’embrasse ? Enfin, il valait mieux ne pas y songer pour le moment. « J’allais te dire un truc comme… Je vais te jouer toutes les chansons que tu veux. Mais là j’me sens incroyablement fleur bleue et un peu ridicule… j’ai pas l’habitude ! » Il avait une âme de romantique, jamais exploitée.

Il s’allongea finalement sur le lit et l’attira contre lui. « Je sais pas si t’as fait le bon choix… mais je vais tout faire pour que ce soit le cas. En plus c’est cool, on vit déjà ensemble. » qu’il dit avec un petit sourire. Comme s’ils s’étaient déjà engagés l’un envers l’autre… Bon, ils étaient loin du mariage encore ! « En tout cas, je te remercie vraiment pour le cadeau. Tu peux pas savoir comme c’était frustrant de pas pouvoir jouer… Enfin, je vais pas démissionner pour autant, maintenant que j’ai un boulot je le garde ! »
Code by Silver Lungs

_________________
Il y a là la peinture, des oiseaux, l'envergure qui luttent contre le vent. Il y a là les bordures, les distances, ton allure quand tu marches juste devant. Il y a là les fissures, fermées les serrures comme envolés les cerfs-volants. Il y a là la littérature, le manque d'élan, l'inertie, le mouvement. Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi. Parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 203
≈ points : 267
≈ date d'inscription : 13/01/2016
≈ crédit : Misery Mind™
≈ métier : étudiant en étoiles, musicien à ses heures perdues et vendeur de rêves
≈ côté coeur : in love avec les étoiles

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Lun 15 Fév - 18:46

amael ∞ cosme
Ravi de savoir que la guitare lui plaisait, tu ne pouvais t'empêcher de sourire. Revoir un sourire sur les lèvres d'Amael te fit un grand bien. Tu avais eu un peu peur de sa réaction mais au final, ça semblait plutôt bien se passer. Pour le moment. Qu'est-ce que ça donnera quand il saura que tu as payé cette guitare en vendant ton corps ? C'est sûrement ce qu'il te fait le plus peur. La vérité fait toujours peur au fond. Dans tous les cas, tu te réjouis de réentendre ton meilleur ami jouer jusqu'à pas d'heures, t'empêchant, par la même occasion, de dormir. Ça t'avait manqué tout ça.

Tu ne pus t'empêcher de rougir tandis qu'il te disait avoir bien compris ton mot. C'était stupide mais tu te sentais incroyablement timide devant lui à ce moment-là. D'autant plus qu'il semblait un peu se moquer de toi tandis qu'il t'avouait ne pas embrasser tous ses colocataires ainsi. Tu n'osas pas répliquer, tu te contentas de sourire niaisement, content de l'entendre dire tout de même. En même temps... en a t'il eu beaucoup des colocataires avant toi ? Tu ne crois pas... et tu n'espères pas ! Serais-tu déjà jaloux ? Un peu... peut-être oui. Tu t'es toujours demandé si Amael avait une copine, à défaut de savoir qu'il était homosexuel, tu t'es souvent demandé si il voyait quelqu'un. Et jalousement tu as toujours espéré que non. Même si tu ne veux que son bonheur, il reste toujours ton premier amour et ce n'est pas toujours évident de le laisser partir. C'est une question que tu aimerais lui poser... un peu plus tard. Pour le moment, ce n'est pas trop le timing. Il te fit rire tandis qu'il se montrait très sûr de lui. Oui, ça ne fait aucun doute que en quelques jours, Thibaut ne serait que l'histoire ancienne. Ce que tu crains le plus c'est le contre coup des conneries de cet homme, que tu ressens déjà trop souvent depuis que tu as arrêté de le voir. Le manque. Ces putains de drogues, tu avais fini par t'y habituer. Tu as fini par en devenir addict. Alors, oui, tu espères bien qu'Amael puisse te faire oublier tout ça, te faire oublier ce manque. « Tu n'as pas à être désolé... j'ai juste été con sur ce coup-là. Je crois qu'au final j'étais plus accro à ce que l'homme me donnait qu'à l'homme en lui-même. » tu hausses des épaules et lui sourit « L'homme parfait je sais pas, mais je vais essayer de faire au mieux. Même si niveau parfait-ittude je suis très loin derrière toi ! Moi je suis sûr qu'on va très vite oublier toute cette histoire. Toutes ces histoires.  » tu lui souris et l'enlace, te serrant tout contre lui tandis qu'il te dit qu'il n'a pas trop l'habitude des trucs fleurs bleus « Désolé, c'est moi qui suis trop gnian-gnian. Moi non plus j'ai pas trop l'habitude mais j'avais envie d'un peu de... romantisme ? » tu ris doucement. Ça te semble tellement bizarre d'être romantique avec Amael mais comment ne pas l'être dans une telle situation ?

Le suivant dans le lit, tu t'allongeas près de lui posant ta tête sur son torse. Maintenant tu avais une bonne raison d'être tactile et proche de lui. Tu comptes bien en profiter « Moi je sais que j'ai fait le bon choix. Car cet homme était littéralement en train de me détruire et je m'en rendais juste pas compte. C'est extrêmement simple de faire semblant que tout va mais c'est plus difficile de se débarrasser de ce qu'il ne va pas... Je sais que je ne regretterais pas, parce que tu es un homme génial et même si... tu changes à nouveau d'avis, comme il y a cinq ans, ça ne peut pas être pire que de finir avec Thibaut. » des vagues de souvenirs douloureux te reviennent rapidement te rappelant alors à quel point tu avais souffert quand il t'a quitté sans prévenir. « Non en faite c'est pire... » chuchotes-tu te remémorant que trop bien de cette période là. « N'essaie même pas de me laisser comme tu l'as fait sinon je te jure que je viens te rechercher par la peau des fesses pour te ramener ici ! » dis-tu plus ironique que menaçant et ne voulant pas le faire culpabiliser encore à cause de cette histoire. Il faut vraiment que tu arrêtes de l'en vouloir pour ça... « Non effectivement, je ne peux pas savoir, je m'amuse pas à casser mes instruments, personnellement. » dis-tu en souriant le taquinant un peu « Ça en valait la peine en tout cas, je suis content de te revoir sourire un peu. » et sûrement que tu serais capable de faire beaucoup plus que ça pour le rendre heureux.
Code by Silver Lungs

_________________
i'm blue to go
kiss me on the mouth and set me free. sing me like a choir. i can be the subject of your dreams
but please don't bite ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
≈ messages : 141
≈ points : 228
≈ date d'inscription : 18/01/2016
≈ crédit : cosmic light
≈ métier : Musicien de rue/dans les bars, actuellement serveur dans un café.
≈ côté coeur : S'il savait...

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    Lun 22 Fév - 22:55

cosme ∞ amael
Ca aurait pu être parfait… Cosme lui aurait offert sa guitare, lui aurait annoncé qu’il ne voyait plus Thibaut, ils se seraient embrassés, câlinés, peut-être plus… Mais ça ne pouvait jamais durer. Il fallait toujours la petite référence au passé, celle qui faisait bien mal et qui contribuait à maintenir en vie cette pointe de culpabilité qu’Amael ressentait depuis des années. En fait, c’était plus qu’une pointe depuis le temps ! Ca grossissait de jour en jour et il ne parvenait à la diminuer que lorsqu’il s’occupait bien de Cosme, que ce dernier le gratifiait de son sourire. Il avait cru que Cosme lui pardonnerait tôt ou tard mais maintenant qu’ils étaient ensemble… puisqu’à priori, ils étaient ensemble, ça ne semblait toujours pas fait. Pourrait-il un jour ? Ca le décourageait un peu. Se rendre compte que nos erreurs nous pourchasseraient chaque jour de notre vie et ce même si on faisait de notre mieux pour les réparer… Déprimant. Cela dit Amael ne pouvait pas en vouloir à Cosme. Comme dit précédemment c’était SON erreur, celle de personne d’autre. Il devait assumer les conséquences.
Il ne put cependant pas s’empêcher de soupirer légèrement, blasé par cette constatation. « T’es vraiment obligé de parler de ça dans un moment comme celui-là… ? Je sais que j’ai merdé et si je pouvais retourner en arrière, je le ferais. Maintenant, qu’est-ce que je dois faire pour que tu aies confiance en moi ? Demander ta main ? » Non, pas maintenant ! Il valait mieux que Cosme ne réponde pas oui car Amael n’était clairement pas prêt pour ça. Il avait beau être amoureux… s’engager c’était différent. Il fallait déjà voir s’ils s’accordaient toujours aussi bien tous les deux ou si le couple ne leur allait définitivement pas. Après tout ils avaient grandi, ce serait possible. « Je vais faire de mon mieux pour me rattraper… laisse-moi juste un peu de temps, d’accord ? J’avais pas envie de me lancer dans un débat pareil, j’voulais juste profiter de toi là… » Il fit la moue. C’était normal d’en parler et c’était même bien la communication dans un couple. Mais il fallait des moments pour tout !

Amael ferma les yeux un moment, respirant en douceur pour se détendre. Non, il n’était pas énervé… Ou plutôt si, contre lui-même. Toujours cette même douleur qui revenait, jour après jour, année après année. Il aurait aimé l’effacer… mais d’un autre côté, une erreur était bénéfique si on savait apprendre de cette dernière. Et il espérait bien avoir appris quelque chose, lui ! « Moi aussi j’aime bien quand tu souris. » finit-il par dire malgré tout. Ce qui ne risquait pas d’arriver s’ils continuaient à parler de ça.
Mael finit par se redresser pour lui voler un baiser. Maintenant qu’ils étaient ensemble, qu’ils s’étaient retrouvés… Il avait bien une petite idée derrière la tête. Ca leur permettrait de penser à autre chose et puis ça faisait pas mal de temps qu’il avait envie de ça… de lui. Il se redressa totalement pour se mettre au-dessus de lui, un petit sourire aux lèvres. « On était jeunes, à l’époque. Si ça t’intéresse, j’ai plus d’expérience que dans le temps. » Mael se pencha pour embrasser son cou plusieurs fois, espérant que Cosme ait envie lui aussi.
Code by Silver Lungs

_________________
Il y a là la peinture, des oiseaux, l'envergure qui luttent contre le vent. Il y a là les bordures, les distances, ton allure quand tu marches juste devant. Il y a là les fissures, fermées les serrures comme envolés les cerfs-volants. Il y a là la littérature, le manque d'élan, l'inertie, le mouvement. Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi. Parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael    

Revenir en haut Aller en bas
 

joue-moi encore des chansons d'amour - cosmael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Still fighting it.
» Amour secret...
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Chansons de Geste
» la faim plus fort que l'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ AFTER A COLD COFFEE :: 
 :: hipster south :: kenwood street
-